Normes ERP : Compréhension des obligations des commerçants

En tant que commerçant accueillant le public, il est crucial de s’assurer que votre établissement respecte les normes ERP (établissements recevant du public). Ces normes visent à assurer la sécurité et l’accessibilité de vos locaux pour tous.

Définies par la réglementation actuelle, ces normes concernent divers types d’activités, allant des boutiques aux restaurants, en passant par les salles de spectacle et les prestations de service. Elles sont donc incontournables quelle que soit votre activité commerciale.

Mais êtes-vous au fait de ce que les normes ERP impliquent réellement, de leur classification ainsi que de vos responsabilités en qualité de commerçant ? Cet article a pour vocation de clarifier ces points essentiels. Nous vous expliquerons comment vous conformer aux exigences pour éviter toute sanction lors d’un contrôle.

Sommaire

Comprendre la classification des ERP et son impact sur les commerçants

La classification des Établissements Recevant du Public (ERP) se base principalement sur deux critères : le type d’activité menée et le nombre de personnes pouvant être accueillies simultanément. Cette classification est essentielle car elle prescrit le niveau de sécurité et d’accessibilité requis que les commerçants doivent mettre en place.

La classification par catégorie et type

Les ERP sont organisés en cinq catégories, de la première à la cinquième, selon leur capacité d’accueil, employés inclus. À mesure que le nombre augmente, les régulations deviennent plus rigoureuses.

En outre, les ERP sont divisés par type, indiqué par une lettre, en accord avec la nature de l’activité pratiquée. Il y a 24 types d’ERP, allant de J (établissements pour personnes âgées ou handicapées) à W (administrations, banques, bureaux). Chaque type implique des contraintes spécifiques.

* : Structures d’accueil pour personnes âgées et personnes handicapées
L : Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou polyvalentes,
M : Magasins de vente, centres commerciaux,
N : Restaurants et débits de boissons,
* : Hôtels et pensions de famille,
P : Salles de danses et salles de jeux,
* : Établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement,
S : Bibliothèques, centres de documentation,
T : Salles d’expositions,
* : Établissements sanitaires,
V : Établissement de culte,
W : Administrations, banques, bureaux,
X : Établissements sportifs couverts,
Y : Musées.

classement categories erp par type

Établissements spéciaux 

EF : Établissements flottants,
GA : Gares,
PA : Établissements de plein air,
PS : Parcs de stationnement couverts,
SG : Structure gonflable,
CTS : Chapiteaux, tentes et structures,
OA * : Hôtels-restaurants d’altitude,
REF * : Refuges de montagne.

* Types d’ERP type hébergements nécessitant une surveillance particulière.

classement categorie erp speciaux

Les incidences de la classification sur les obligations des commerçants

La classification des ERP influence directement les exigences réglementaires auxquelles les commerçants doivent s’adapter, spécifiquement en matière de :

  • sécurité incendie et prévention des risques de panique
  • accessibilité pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite
  • contrôle et vérification des installations techniques (électricité, gaz, ventilation, etc.)
  • formation et information du personnel
  • gestion et actualisation des registres de sécurité et d’accessibilité

Il est donc crucial pour les commerçants de maîtriser la classification de leur ERP et de s’informer sur les réglementations applicables. Une vigilance particulière doit être de mise concernant les changements potentiellement survenus dans leur activité ou leur capacité d’accueil, susceptibles d’affecter leur classement et, par conséquent, leurs obligations.

Les responsabilités principales des commerçants en matière de normes ERP

Les commerçants exploitant un ERP sont tenus de garantir la sécurité de leur clientèle, de leur personnel et de leurs biens, en respectant les normes ERP. Ces réglementations, qui varient selon la catégorie et le type de l’établissement, couvrent des aspects cruciaux tels que la sécurité incendie, l’accessibilité, et la sûreté des installations techniques et électriques. L’objectif principal est de prévenir les risques, faciliter l’évacuation et l’intervention des secours, et assurer le confort et l’autonomie des personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite.

La sécurité incendie et l'évacuation

La sécurité incendie pour les ERP se base sur des critères de conception architecturale visant à :

  • réduire les risques d’incendie,
  • informer rapidement les occupants en cas de danger,
  • organiser une évacuation efficace sans créer de panique,
  • permettre une alerte rapide des secours et faciliter leur intervention,
  • limitation de la propagation du feu.

Ceci implique le respect de règles précises concernant :

  • les matériaux de construction et leur agencement,
  • l’aménagement des locaux et des issues de secours,
  • l’éclairage normal et de sécurité,
  • le stockage sécurisé des produits dangereux,
  • la conformité des ascenseurs et monte-charges,
  • la fiabilité des installations d’électricité, de gaz, de chauffage et de ventilation,
  • les systèmes d’alarme et dispositifs de sécurité incendie,
  • la formation du personnel aux procédures d’urgence,
  • la gestion rigoureuse du registre de sécurité.
evacuation incendie porte coupe feu
Sécurité incendie et évacuation

L'accessibilité pour les personnes à mobilité réduite

L’objectif est de rendre les ERP totalement accessibles aux personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite. Cela implique de respecter les normes ERP abordant :

  • les itinéraires extérieurs adaptés,
  • les aires de stationnement dédiées,
  • l’accessibilité et l’accueil dans les établissements,
  • les déplacements aisés au sein du bâtiment, tant horizontalement que verticalement,
  • l’aménagement des espaces intérieurs publics et des sanitaires,
  • la praticité des portes, sas et issues,
  • les revêtements de sols et muraux sécurisés,
  • les équipements et le mobilier intérieur et extérieur,
  • les systèmes d’éclairage et les dispositifs d’informations pour les visiteurs.

La sécurité des installations techniques et électriques

Concernant la sécurité des équipements techniques et électriques, l’enjeu est de prévenir les risques d’incendie ou d’explosion et d’assurer la fonctionnalité des dispositifs essentiels à la protection des individus. Les commerçants sont donc obligés de :

  • utiliser du matériel conforme aux normes en vigueur pour les installations électriques,
  • veiller à l’exécution et à l’installation adéquates des équipements électriques,
  • procéder à des contrôles et des vérifications périodiques des installations,
  • maintenir et actualiser l’état des installations techniques.

Il est aussi requis de maintenir à jour un registre de sécurité comprenant un descriptif des installations techniques et le détail des contrôles effectués.

panneau electrique
Panneau danger électrique

Focus sur les obligations spécifiques des commerçants dans le cadre des ERP

Outre les standards généraux des ERP, les commerçants sont tenus à des obligations particulières en matière de sécurité et de suivi dans leurs établissements. Ces obligations incluent l’établissement d’un registre de sécurité, la réalisation des contrôles et maintenances réglementaires des installations et équipements, ainsi que la formation du personnel sur les risques et les procédures d’urgence.

Mettre en place un registre de sécurité : pourquoi et comment ?

Le registre de sécurité, un document essentiel pour tous les ERP, vise à centraliser les données importantes sur la sécurité du lieu, offrant un suivi des inspections effectuées sur l’équipement. Ce registre doit comprendre :

  • les informations d’identification de l’établissement,
  • le nombre d’employés,
  • les coordonnées importantes (services d’urgence, responsable, etc.),
  • les plans des locaux,
  • l’inventaire et la description du matériel de sécurité,
  • les membres du personnel responsables de la sécurité incendie,
  • les instructions en cas d’incendie,
  • les formations en sécurité du personnel,
  • les dates et détails des vérifications périodiques de l’équipement,
  • les rénovations et leurs dates, ainsi que les coordonnées des professionnels concernés.

Il est impératif de tenir le registre de sécurité à jour et de le présenter sur demande aux autorités. Un manquement peut entraîner une amende de 1500 € (3000 € en cas de récidive). Le registre peut être conservé sous format papier ou électronique, à condition que l’auteur soit clairement identifié.

Les contrôles et maintenances obligatoires

Les infrastructures et équipements des ERP doivent être installés, maintenus, et contrôlés selon les normes de sécurité en vigueur. Les vérifications périodiques, par un organisme de contrôle certifié, garantissent le respect de ces normes.

Les contrôles et maintenances s’appliquent à :

  • les systèmes électriques,
  • l’éclairage de secours,
  • les paratonnerres,
  • les installations de gaz combustibles,
  • les systèmes de chauffage,
  • les équipements de cuisson,
  • les systèmes de désenfumage,
  • les ascenseurs,
  • les escaliers mécaniques,
  • les extincteurs,
  • les robinets d’incendie armés (RIA),
  • les sprinklers,
  • les moyens privés de lutte contre l’incendie,
  • le système de sécurité incendie (SSI),
  • les alarmes,
  • le dispositif d’alerte,
  • les communications essentielles,
  • les installations de gaz médicaux.

Le rythme des inspections et entretiens doit être rigoureusement respecté, les résultats étant notés dans le registre de sécurité.

La formation du personnel aux risques et procédures d'urgence

La formation adéquate du personnel aux risques spécifiques et aux procédures d’urgence est cruciale. Elle doit être proposée dès l’embauche et régulièrement mise à jour.

Cette formation comprend :

  • la manipulation des extincteurs,
  • les procédures d’évacuation,
  • l’activation de l’alerte,
  • les premiers secours, y compris l’utilisation d’un défibrillateur externe automatisé (DAE).

La formation doit être adaptée au type d’ERP, à la catégorie de l’établissement, et aux caractéristiques du public accueilli, avec une composante pratique pour préparer au mieux le personnel aux urgences. Les détails de la formation doivent être enregistrés dans le registre de sécurité.

Simplifiez le pilotage de votre conformité règlementaire avec BatiFire+

BatiFire plus vous permet d’élaborer, gérer et conserver vos registres et documents pour respecter les règles en vigueur.

Anticiper les contrôles et éviter les sanctions

Les Établissements Recevant du Public (ERP) font l’objet de contrôles réguliers par les autorités, afin de s’assurer qu’ils respectent les normes de sécurité et d’accessibilité. Ces contrôles peuvent intervenir à divers moments et pour plusieurs motifs, pouvant conduire à des sanctions si des manquements sont constatés.

Il est crucial pour les commerçants de comprendre comment fonctionnent ces contrôles, leurs enjeux, et comment éviter d’éventuelles sanctions.

Les différents types de contrôles pour les ERP

Les ERP sont soumis à trois principaux types de contrôles :

  • Le contrôle avant l’ouverture : une inspection de la commission de sécurité est nécessaire pour obtenir l’avis favorable obligatoire avant l’autorisation d’ouverture par le maire. Ce contrôle concerne les nouveaux ERP, ceux en rénovation ou changement de fonction, et ceux fermés depuis plus de 10 mois.
  • Le contrôle périodique : une visite de la commission de sécurité réalisée tous les 2, 3 ou 5 ans en fonction de la catégorie de l’ERP, visant à confirmer le respect continu des normes.
  • Le contrôle inopiné : une inspection surprise pouvant être déclenchée à tout moment par le maire, le préfet ou le procureur de la République, notamment suite à des plaintes ou accidents.

Comprendre les enjeux des contrôles pour les commerçants

Le but des contrôles d’ERP est d’assurer la sécurité des personnes et la protection des biens, ainsi que de garantir l’accessibilité pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite. Effectués par des professionnels qualifiés, ces contrôles sont une opportunité pour les commerçants de recevoir des conseils visant à améliorer leur conformité.

Ces contrôles constituent donc une obligation légale mais aussi une chance de renforcer la sécurité et l’accessibilité de leur établissement.

Les sanctions potentielles et comment les éviter

En cas de non-conformité, les commerçants s’exposent à diverses sanctions, pouvant être de nature administrative ou pénale, et allant de simples rappels à l’ordre à des amendes ou même à de la prison, selon la gravité et la récidive des infractions.

  • Le rappel à l’ordre : une demande officielle de mise en conformité dans un délai spécifié.
  • La fermeture administrative : une mesure d’interdiction d’ouvrir au public, de façon temporaire ou définitive.
  • L’amende : une peine financière de 1500 € à 45 000 €.
  • L’emprisonnement : une sanction allant de 2 mois à 3 ans de prison.

Pour prévenir les sanctions, il est impératif de se conformer aux normes ERP, de maintenir à jour les documents de sécurité et d’accessibilité, de réaliser les contrôles et maintenances nécessaires, de former les employés aux risques et aux procédures d’urgence, et de corriger rapidement toute non-conformité. La consultation de professionnels peut également aider à naviguer dans ces processus complexes.

Pilotez votre conformité règlementaire avec BatiFire+

Les bonnes pratiques pour rester conforme

Pour garantir la sécurité et la conformité de leur établissement, les commerçants gérant un Établissement Recevant du Public (ERP) doivent se tenir au courant des dernières évolutions législatives, souscrire aux assurances nécessaires pour leur activité et leur bâtiment, et se faire accompagner par des professionnels qualifiés. Suivre ces bonnes pratiques leur assure non seulement de minimiser les risques mais aussi de profiter de précieux conseils et d’un soutien adapté.

La veille réglementaire, une nécessité pour les commerçants

Engager une démarche de veille réglementaire signifie rechercher activement les informations pour vérifier que l’entreprise respecte les normes et lois en vigueur. Cela implique d’identifier les éventuelles non-conformités ou nouvelles obligations à respecter et de planifier les actions correctives. Pour les commerçants, c’est indispensable afin de rester informés sur les mises à jour des normes ERP, les obligations récentes et les délais à respecter. La veille peut être effectuée en interne ou avec l’aide de prestataires extérieurs spécialisés, en s’appuyant sur des sources officielles ou spécialisées. Pour être efficace, elle doit être régulière, pertinente et adaptée spécifiquement à leur secteur d’activité.

Les assurances et leur rôle dans le respect des normes ERP

Les assurances jouent un double rôle en couvrant financièrement les risques associés à l’exploitation d’un ERP et en aidant les commerçants à se conformer aux normes en vigueur. Certes, certaines assurances, comme celle couvrant la responsabilité civile ou les risques d’incendie, sont obligatoires, mais elles peuvent également servir de levier pour améliorer la conformité de l’ERP. En effet, plusieurs compagnies d’assurance proposent des services complémentaires comme l’audit, le conseil, ou la formation, qui aident les propriétaires d’ERP à se conformer aux normes et, dans certains cas, à bénéficier de tarifs préférentiels. Choisir les bonnes assurances et rester en dialogue constant avec son assureur est donc crucial pour la pérennité de l’activité commerciale.

Les partenariats et l'accompagnement professionnel

Les partenariats représentent une formidable opportunité pour les commerçants d’échanger et de collaborer avec divers acteurs locaux (associations, collectivités, autres entreprises, etc.) pour enrichir leur activité, soutenir l’emploi, ou encore répondre aux attentes sociétales et environnementales. Ces coopérations peuvent prendre plusieurs formes et degrés d’engagement, allant de la simple mise en relation à l’élaboration conjointe d’un projet. Ils offrent accessoirement un accompagnement professionnel complet, permettant aux commerçants de bénéficier d’un soutien dans des domaines variés: technique, financier, juridique ou encore humain. Ce soutien est indispensable pour naviguer efficacement les processus de mise en conformité avec les normes ERP. Ainsi, identifier les bons partenaires, définir clairement les objectifs de collaboration et mesurer l’impact de ces partenariats deviennent des étapes clés dans la stratégie des commerçants.

Pilotez vos registres avec BatiFire+

Comme vous le savez, respecter les normes ERP est crucial pour assurer la sécurité et l’accessibilité de votre établissement. Cependant, suivre ces règles peut s’avérer complexe et demander une attention de tous les instants en raison de leur nature évolutive. Pour faciliter cette tâche, nous avons créé BatiFire+, une solution à la fois innovante et efficace dédiée à la gestion de vos registres de sécurité et d’accessibilité.

Avec BatiFire+, vous pouvez :

  • Créer et mettre à jour vos registres en ligne de manière simple et conforme
  • Stocker et sécuriser vos données sur le cloud, accessibles à tout moment
  • Suivre les contrôles et maintenances obligatoires, et les anticiper
  • Recevoir des alertes et des conseils sur mesure pour rester en conformité
  • Profiter d’un accompagnement professionnel et d’un réseau de partenaires qualifiés

Ne perdez plus une minute, tirez avantage dès aujourd’hui de notre remise de 20% pour toute souscription de 48 mois. Rejoignez les milliers de commerçants qui ont déjà choisi BatiFire+ pour gérer leurs registres avec efficacité et sérénité.

logo batifire+

Partagez cet article

LinkedIn
X
Facebook
Email
WhatsApp
Telegram